Photographe de portrait corporate et trombinoscope pour les professionnels à Paris

Un portrait est un miroir qui se souvient

portrait photographique en noir et blanc

Un portrait photographique est « un miroir qui se souvient » comme l’a très joliment écrit Robert de Montesquiou au début du 20eme siècle. Historiquement, le portrait a été le compagnon naturel de l’évolution des techniques de la photographie, il a nourri les recherches anthropologiques, est entré chez les gens en démocratisant la représentation de la famille tout en prenant la place de la peinture et il est aujourd’hui partout, dans la presse bien sûr mais aussi sur nos profils, nos CV et dans nos téléphones. C’est aussi bien la photo d’identité collée sur notre passeport, le selfie avec notre meilleur ami, que l’image d’une star magnifiée avec un set up digne d’une production hollywoodienne.

Le portrait : un exercice à part

Pour nous, photographes professionnels, le portrait est un exercice à part, qui demande de sortir de notre rôle d’observateur discret et attentif au réel qui l’entoure (reportage, paysage, etc) pour aller vers une véritable interaction entre les deux parties concernées. Les qualités nécessaires au reportage – discrétion et observation silencieuse – ne sont pas les mêmes que pour la réalisation d’un portrait où tout repose sur la façon de mettre à l’aise, d’interagir, de faire rire et de guider. Cela demande une observation de l’autre dans son entièreté : de la structure du visage à la gestuelle du corps entier . A nous de trouver le positionnement adéquat qui va donner toute son élégance à l’allure du modèle. L’utilisation de la lumière, contrairement au reportage où l’on subit les conditions de lumières, est ici entièrement maîtrisée  : le modèle est positionné en fonction du rendu souhaité que ce soit en lumière naturelle comme une fenêtre ou en lumière artificielle comme une tête flash de studio. On peut tout à la fois éclairer le visage plein face pour illuminer le regard et lisser les traits comme jouer avec les contrastes avec un éclairage latéral et créer des reliefs pour apporter de la force et du caractère.

Prendre la pose

Pour la personne photographiée, le portrait n’est que rarement envisagé comme une partie de plaisir: dans la majorité des cas, venir dans un studio photo est, sinon un effort, au moins une légère sortie de sa zone de confort. Le rapport avec sa propre image est souvent complexe et on a peur de ne pas se reconnaitre. Poser, savoir poser, est souvent perçu comme artificiel car figé, et on peu légitiment avoir peur d’être un peu perdu face à cet exercice que l’on pratique peu. C’est là que le savoir faire du portraitiste entre scène :  l’art de trouver la pose et de guider permet qu’une photo, pourtant figée par nature, parle à celui qui la regarde et retranscrive la personnalité et le caractère de la personne photographiée.

L’art du portrait

L’art du portrait c’est résumer toute une personnalité sur une image fixe et posée, c’est ce à quoi se frottent de nombreux photographes depuis la deuxième moitié du 19e siècle. Faire ressortir la personnalité et mettre en valeur dans des circonstances tout sauf naturelles peut paraitre étonnant, c’est pourtant grâce à l’environnement intime et coupé du monde d’un studio photo que peut s’exprimer pour le mieux le dialogue entre le photographe et le modèle. Car le portrait est un dialogue entre celui qui est regardé et celui qui regarde, un moment privilégié, à la fois profond et amusant. Au delà d’une technique de lumière et de la marque d’un appareil photo, c’est la subtile interaction entre le photographe et le modèle qui est la clé de voûte de la séance et d’un résultat à la hauteur des attentes des deux parties.

Un portrait réussi c’est un portrait dans lequel on se plait mais c’est surtout un portrait dans lequel on se reconnaît.

portrait photo en noir et blanc

Un miroir qui se souvient

Un portrait est une image de nous à un moment donné, figée à un instant T (d’un point de vue pratique, un portrait peut nous correspondre sur cinq ans en moyenne, sauf changement physique significatif: coupe ou couleur de cheveux, tatouage, lunettes, barbe, etc) mais c’est bel et bien un miroir qui se souvient : une image de nous-même, à un moment donné, qui ne sera plus jamais la même, parce qu’on évolue, on vieillit et c’est tout ce qui en fait sa préciosité et sa valeur, un moment capturé à jamais et un marqueur d’une époque de notre existence, à la foi pratique -besoin d’un portrait LinkedIn- et existentiel -vais-je me reconnaître?-
Exhiber un portrait de soi-même est devenu un incontournable dans bon nombre de professions, si ce n’est dans toutes, et cet exercice banal et évident reste délicat pour que le résultat soit une image alignée avec nos idées, un postulat qui amène à choisir son photographe avec le plus grand soin.